top of page
Faire un éclat

performance durée 15 minutes

environs 400 ballons, ficelles, faux ongles

2023

Lors de La nuit des idées à l'Institut français de Guinée équatoriale, Malabo

Merci à Véronique Joo Aisenberg et Adrien Canto pour l'invitation et merci à toute l'équipe de l'institut français de Guinée équatoriale pour l'accueil et à tous les participant.e.s pour l'enthousiasme !

Captation vidéo et photos de Adrien Canto

__________________________________

​​

Je n'ai jamais fêté mon anniversaire

Pas de ballon,
pas d'invitation,
pas d'amies à la maison,
pas de robe.

Mais quand même un gâteau, une chanson,
et des cadeaux en famille.

Fêter son anniversaire, c'est être la queen,
le centre de l'attention.
C'est être chérie par ses proches,
et être la plus belle à leur yeux,
ce jour-là, en tout cas.

En Guinée équatoriale, pour un anniversaire digne de ce nom,
il y a une grande arche de ballon.
Après la chanson,
après le gâteau,
après les cadeaux,
et après les photos,
celle dont on célèbre l'anniversaire,
compresse entre ses ongles colorés,
un ballon qui compose la belle arche.
Le bruit retentit comme un choc éblouissant.

Elle se saisit d'un autre ballon,
et avec joie, l'éclate à nouveau en riant.
Le bruit ne fait pas peur, il est provoqué !
L'éclat est festif, puissant, manifeste.

Ses amies se saisissent à leur tour des ballons,
comme des pétards lancés dans l'obscurité,
Elles les éclatent par la force de leur ongles
criard.
Joie, tendresse, provocation et humour,
se mêlent à ce joyeux boucan,
dans lequel l'arche disparaît peu à peu.

D'usage, jamais on n'oserait éclater un ballon.
Au contraire, on redoute son bruit,
inattendu et assourdissant, similaire à un coup de feu.
Ici, l'énergie libérée est euphorique,
collective, puissante et féminine.

bottom of page